Festival Histoire de l’art de Fontainebleau 2018

Rendez-vous juin 2018

Le FHA s’attachera cette année à montrer le caractère polymorphe de la notion de rêve et ses infinies réminiscences dans les arts visuels. Il associe  le rêve personnel, les recompositions oniriques, le fantastique ou le cauchemardesque mais également le songe biblique. Au gré des époques et des civilisations, le rêve réactive la figure de Morphée, fils du sommeil ; il devient source d’inspiration et modèle du processus créatif (avec le Symbolisme puis le Surréalisme) ; il invite enfin les artistes à relever le défi de représenter l’invisible du songe, le merveilleux de l’utopie, les mystères de l’inconscient. Les plus grands artistes ont investi le rêve : de Bosch à de Piero della Francesca, de Georges de La Tour à Friedrich, de Füssli à Luis Buñuel, de Goya à Georges Méliès, de Redon à Dalí, de Magritte à Sophie Calle, de Delvaux à Annette Messager.

Pays invité : la Grèce

Patrie d’Homère, elle est également la terre natale du peintre El Greco et du sculpteur Takis ainsi que des cinéastes Théo Angelopolous ou Costa-Gavras. Destination de voyages artistiques ou touristiques, sa situation géographique la met au cœur de différentes influences, entre Occident et Orient, que ce soit au temps de Byzance ou plus récemment sous l’empire ottoman. A travers cette invitation, le Festival souhaite mettre à l’honneur l’actualité de la recherche en archéologie et en art antique mais  surtout rendre compte de la vitalité de la scène artistique grecque contemporaine.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.