MoMA Edgar Degas : A Strange New Beauty, les monotypes de Degas

Exposition jusqu’au 24 juillet 2016

Cette grande exposition se concentre sur les monotypes extraordinaires, rarement présentés au public, d’Edgar Degas (1834-1917) et plus largement leur impact sur

​​sa pratique. Edgar Degas : A Strange New Beauty est la première exposition aux Etats – Unis depuis près de 50 ans qui se penche sur ces œuvres novatrices, radicales. Elle mettra en valeur environ 120 monotypes avec quelques 60 oeuvres connexes, y compris les peintures, dessins, pastels, carnets de croquis et gravures.

Figure de proue de l’art du XIXe siècle, Degas est surtout connu comme peintre et chroniqueur du ballet. Pourtant, son travail comme un printmaker révèle la véritable étendue de sa créativité sans repos, comme il a mélangé des techniques avec abandon dans son atelier et partagé des recettes avec des collègues pour produire des effets non conventionnels.Captivé par le potentiel de la monotypie, Degas a pris le moyen de nouvelles et radicales hauteurs, abandonnant le style académique de dessin de sa jeunesse et d’inventer un nouveau répertoire de la marque de décision qui comprenait l’essuyage, le grattage, le grattage, les empreintes digitales, et le rendu via le retrait. Les œuvres résultantes sont caractérisées par des formes énigmatiques et mutables, passages lumineux émergeant de la noirceur profonde et un sens aigu de la tactilité. La liberté Degas trouve dans ces techniques est un thème important de l’exposition, et la présentation reliera ses efforts en monotypes aux œuvres dans d’autres milieux.

Les enquêtes d’exposition ces innovations techniques et la portée du sujet, ils ont exploré, y compris les scènes de la vie moderne; durement éclairé café chanteurs; les danseurs de ballet sur scène, en coulisses, ou en répétition; la vie de la maison close; moments intimes au bain; et des paysages. Pour éclairer la façon dont Degas a vu l’itération comme une fin en soi, des groupements clés montreront comment Degas a tracé, inversé, et recombiné les figures dans des arrangements différents, en utilisant le pastel ou le fusain sur papier, ou la superposition de peinture à l’huile sur toile pour transformer davantage ses sujets.

Manicule    http://press.moma.org/2015/07/edgar-degas/ 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *