Archives de catégorie : T. MODOTTI

Tina Modotti. AMOURS ET POLITIQUE (1928-1931)

Thomas Goussu

Figure féministe, Tina Modotti a eu plusieurs histoires amoureuses avec des hommes. Faire l’inventaire de ses conquêtes, aventures et engagements sentimentaux, n’a pas  grand intérêt en tant que tel, mais les trois personnages masculins auxquels nous allons nous intéresser ont pesé sans conteste sur son destin, sur son engagement politique et artistique.

Il s’agit ici de faire un point, à partir des sources disponibles (qui sont rares, partielles et souvent partiales !), afin d’éclairer, notamment, ce qui se passe dans la vie de Tina Modotti entre 1928 et 1931. Cette présentation n’a donc pas pour ambition de donner des éléments de stricte analyse artistique de l’œuvre de Tina Modotti, mais plutôt de préciser quelques éléments du contexte historique et personnel dans lequel se déploie son activité créatrice.

Continuer la lecture de Tina Modotti. AMOURS ET POLITIQUE (1928-1931)

Les ombres sonores de Tina Modotti (Partie 2)

Une proposition de réflexion et d’analyse photographique.

Par Gérard Der Haroutiounian

 

La découverte des photographies de Tina Modotti nous invite à réfléchir à la question de l’ombre, et porter un regard différent sur l’esthétique de ses clichés. Car les ombres de Tina Modotti renferment des fantômes         visuels tout autant que sonores : bruits, sons, paroles et musique.

lire la 1ère partie

Des ombres qui chantent

Autre cliché, autre univers : la nature morte Continuer la lecture de Les ombres sonores de Tina Modotti (Partie 2)

Les ombres sonores de Tina Modotti. (partie 1)

 

Une proposition de réflexion et d’analyse photographique.

Par Gérard Der Haroutiounian

La découverte des photographies de Tina Modotti nous invite à réfléchir à la question de l’ombre, et porter un regard différent sur l’esthétique de ses clichés. Car les ombres de Tina Modotti renferment des fantômes         visuels tout autant que sonores : bruits, sons, paroles et musique.  Continuer la lecture de Les ombres sonores de Tina Modotti. (partie 1)

Tina Modotti, photographe (partie 3)

Nous publions ci-dessous une version rédigée, élaguée, des notes prises lors d’une conférence d’Eve Lepaon, conférencière au musée du Jeu de Paume. Cette intervention s’est déroulée le jeudi 25 novembre 2017 lors du stage organisé par l’Académie de Créteil pour l’ensemble des enseignants d’histoire des arts.

(Re)Lisez la partie 1 Du pictorialisme à la photographie moderne : la photographie artistique

 (Re)Lisez la partie 2  Une approche plus moderniste marquée par le constructivisme

Retrouvez en fin d’article des vidéos sur quelques photographes mentionnés.

 Écoutez la conférence

PLAN

I. Du pictorialisme à la photographie moderne : la photographie artistique
II Une approche plus moderniste marquée par le constructivisme

III La question de la photo documentaire et de l’engagement   Continuer la lecture de Tina Modotti, photographe (partie 3)

Analyse de la biographie de T. Modotti par la bande dessinée

Nous relayons ici un article récent écrit par Marie-Caroline Leroux sur la bande dessinée d’Angel de la Calle,  Modotti. Une femme du XXe siècle, parue aux éditions Vertige Graphic en 2011. Cette analyse orientée scanne le roman graphique selon l’entrée biographique, traversée par l’autobiographie de De la Calle.  L’auteur y rappelle comment les bandes dessinées historiques ont souvent recours à une double ligne narrative, augmentée d’une distance temporelle permettant une certaine proximité avec le sujet traité.

« Dans cette biographie peu orthodoxe, en effet, seul le raccord identitaire biographe-biographée permet une véritable compréhension du rôle de l’imaginaire plastique.»

L’oeuvre d’Angel de la Calle raconte aussi les conditions de sa genèse : les étapes de son processus d’élaboration prennent le relais des zones d’ombre biographiques de la vie de T. Modotti. Marie-Caroline Leroux met en lumière la façon dont ce choix narratif éclaire  la biographie de T. Modotti.

 Marie-Caroline Leroux, « Tina Modotti d’Ángel De la Calle : un imaginaire (auto)(bio)graphique », Itinéraires [En ligne], 2017-1 | 2018, mis en ligne le 15 février 2018

Tina Modotti, photographe (partie 2)

Nous publions ci-dessous une version rédigée, élaguée des notes prises lors d’une conférence d’Eve Lepaon, conférencière au musée du Jeu de Paume. Cette intervention s’est déroulée le jeudi 25 novembre 2017 lors du stage organisé par l’Académie de Créteil pour l’ensemble des enseignants d’histoire des arts.

Retrouvez en fin d’article des vidéos sur les photographes mentionnés.

 (Re)Lisez la partie 1 Du pictorialisme à la photographie moderne : la photographie artistique

 Écoutez la conférence 

PLAN

I. Du pictorialisme à la photographie moderne : la photographie artistique
II Une approche plus moderniste marquée par le constructivisme 
III La question de la photo documentaire et de l’engagement Continuer la lecture de Tina Modotti, photographe (partie 2)

Tina Modotti, photographe (partie 1)

Nous publions ci-dessous une version rédigée et élaguée des notes prises lors d’une conférence d’Eve Lepaon, conférencière au musée du Jeu de Paume. Cette intervention s’est déroulée le jeudi 25 novembre 2017 lors du stage organisé par l’Académie de Créteil pour l’ensemble des enseignants d’histoire des arts.

L’indépendance, l’autonomie et la question de l’engagement étaient des valeurs centrales pour Tina Modotti. L’ensemble des images qu’elle a produites peuvent être  Continuer la lecture de Tina Modotti, photographe (partie 1)

Tina Modotti (1896-1942)

Par Olivia Brianti, professeure au Lycée Henri Poincaré, Nancy (54)

Dès septembre 2017, la question du programme limitatif “Un artiste en son temps : Tina Modotti” va permettre aux élèves de l’option de spécialité “Histoire des arts” de travailler sur UNE artiste, mais aussi sur un vaste pan de la culture artistique du Mexique.

L’exposition du Grand Palais “Mexique 1900-1950” dresse un panorama de l’émulation artistique que Tina Modotti appréhende en arrivant au Mexique avec Edward Weston en 1923. S’en suivent des années de découverte de la photographie auprès de Weston, et de l’engagement politique au contact des muralistes. Mais le Mexique n’est qu’une étape de l’épopée artistique et politique qui mène Tina Modotti en Union soviétique, puis sur le front de la guerre civile espagnole.

Les deux documents proposés sous forme de schéma heuristique élaborent un aperçu (non exhaustif) des personnalités – qui contribuèrent d’ailleurs, bien souvent, à cette fameuse “Renaissance” mexicaine – rencontrées par Tina Modotti, et du contexte artistique mexicain après la révolution de 1910.

     1          2                     

Map mind 1 : les noms surlignés en rose correspondent aux femmes engagées ;
Map mind 2 : contribution de Laura Bernard, Lycée Jeanne d’Arc de Rouen, pour Les femmes et la photographie en Amérique Latine.